Evolution de l’épidémie de Covid-19 dans l’Eure – information de l’ARS

Voici une information du pôle Veille et Sécurité Sanitaire de l’ARS concernant l’évolution du Coronavirus dans l’Eure, plus particulièrement sur la circulation des variants :

“L’Agence régionale de santé de Normandie souhaite appeler votre vigilance sur une circulation préoccupante des variants du Covid-19 dans certains points de la région, et en particulier dans l’Eure.

En effet, malgré des indicateurs évoluant plutôt favorablement depuis plusieurs semaines (au 16 février : taux de reproduction à 0,93, incidence régionale à 132,5 cas pour 100 000 habitants, certains territoires présentent des taux élevés d’incidence persistant malgré les mesures mises en place.

Par ailleurs, l’émergence des variants du Sars-CoV 2 (20I/520Y.V1, 20H/520Y.V2 et 20J/520Y.V3) pourrait être à l’origine d’une recrudescence de cas dans certains secteurs.

Le département de l’Eure est particulièrement concerné par cette évolution. C’est le département ou le taux d’incidence des infections dues aux variants est le plus élevé de la région. Depuis début février 343 cas de variants ont été identifiés dans les laboratoire d’analyses médicales, dont 243 dans la seule semaine du 8 au 14 février. Il s’agit essentiellement du 20I/520Y.V1 (variant dit britannique). Les autres variants n’ont été identifiés que chez trois personnes d’un même foyer.

Les secteurs de Vernon-St Marcel, Louviers-Val-de-Reuil, Conches, présentent des parts de circulation variant les plus importantes.

 

Face à cette situation , un certain nombre d’actions vont être déployées :

  • Renforcement du dépistage en favorisant le déploiement des médiateurs de lutte anti-covid
  • Promotion des gestes barrières
  • Accélération éventuelle de la vaccination en fonction de l’évolution de la situation
  • Renforcement de la recherche de contacts à risque
  • Appui à l’isolement.

Parallèlement à ces mesures générales, la lutte contre la propagation de ces variants repose aussi sur le respect des gestes barrières qui sont efficaces sur toutes les formes du virus. Chacun doit être en mesure de limiter volontairement ses contacts, de porter le masque en toute circonstance, de se laver les mains et d’aérer les locaux.Nous comptons sur votre engagement pour rappeler ces mesures essentielles à l’ensemble de vos patients en cette période ou le Sars-CoV2 et ses variants circule de façon active dans le département.”